logo

navigation rapide

  • Communications reçues

  • Enjeux et perspectives

  • Fiches pédagogiques
           - Activités
           - Atelier CEO
           - Travailler avec un site Internet

  • La souris à l’école
           - À vos plumes ... Forum
           - Comment participer ?
           - Europe
           - Flash !
           - J’aime ... nous aimons
           - L’école
           - La famille
           - La musique
           - La poésie
           - Le cinéma
           - Les sports
           - Mes rêves
           - Pour ou contre ?

  • Ressources
           - Bibliographies
           - Sitographies

  • Textes et documents

  • Vie associative
           - Comptes rendus
           - Tours d’horizon

  •      Projet Calendrier
         Plan du site
         Page d'accueil
         Nouveau
         Administration
         (réservé aux rédacteurs)


     Dans cette rubrique...

     Des mêmes auteurs

     Rechercher dans le site


    Activités

    Apprendre avec des jeux de société, quelques applications
    Publication: samedi 2 octobre 2004
    par: Chantal Weststrate


    L’association internationale des professeurs de français, la FIPF, édite le magazine pédagogique bien connu, « Le français dans le monde ». On y trouve régulièrement de bonnes astuces à appliquer dans ses cours de français. Je présente ici quelques idées pour utiliser des jeux de société dans la classe de français, inspirées par des articles dans ’Le français dans le monde’et ’Echanges’. Les jeux de société sont des moyens ludiques et motivants pour réviser ce qui est appris en cours. Le bingo, les dominos, le jeu de l’oie et même le monopoly peuvent servir à s’exercer en français, à pratiquer le vocabulaire ou à mieux appliquer la grammaire. Le rôle du prof est d’organiser, d’oser et de rassurer !

    1. Apprendre avec le bingo pour mémoriser le vocabulaire et créer des champs lexicaux. Avant de jouer ce jeu il faut d’abord confectionner des cartons. En confectionnant les cartons les élèves apprennnent déjà pas mal de vocabulaire ! Les cartons doivent contenir une dizaine de mots, tous différents pour qu’il ne puisse pas y avoir un bingo double. Attention : gardez l’original des cartons pour en fabriquer un nouveau set la prochaine fois ! Le professeur dresse une liste de tous les mots qui figurent sur les cartons des élèves. Il s’en sert pendant le jeu. Je suppose que le déroulement du jeu est connu.
    Le jeu le plus simple consiste en un exercice d’écoute et de familiarisation avec le vocabulaire. Il peut être réalisé avec n’importe quel vocabulaire et n’importe quel groupe d’élèves. Le professeur lit l’équivalent d’un des mots marqués sur le carton dans la langue maternelle des élèves. L’élève doit reconnaître le mot français correspondant sur son carton et raye ce mot s’il le reconnaît. Le jeu peut être compliqué quand le prof dit des mots qui sont liés aux mots des cartons, mais qui ne sont pas leur traduction. Par exemple jouer qui se lie au substantif jeu, ou repas qui se lie à manger. Autre variante pourrait consister à distinguer des mots qui sont facilement confondus comme cheveux/chevaux, boisson/poisson, jeux/yeux. Dans ce cas on pouurait nommer le jeu « bingo phonétique ». D’autres variantes sont bien imaginables comme le « bingo des synonymes ou des antonymes » ou le « gramma-bingo » avec des cartons qui représentent l’infinitif des verbes tandis que le professeur lit une forme du verbe.

    2. Apprendre avec les dominos. Pour ce jeu il faut aussi prévoir de confectionner des cartons.
    ( par les élèves !) Sur les cartons on écrit un seul mot. Les mots choisis doivent avoir un lien commun, par exemple des mots qui contiennent le même son ou des mots du même champs lexical. Variations à inventer ! Il faut prévoir plusieurs sets de cartons.

    3. Apprendre avec le jeu de l’oie. Un exemple de l’application du jeu de l’oie pour répéter certaines règles de la grammaire : on dessine 20 ou 25 cases sur un papier A4 comme dans le jeu de l’oie original et on les photocopie plusieurs fois. Insérer chaque feuille dans une pochetteen plastique pour pouvoir servir comme plateau. A côté on prépare 20 ou 25 questions sur le temps des verbes. Chaque élève reçoit la feuille avec les questions. Le professeur apporte les dés, les élèves prennent un petit objet (gomme, pièce etc.) pour utiliser comme pion. On joue en petit groupes de 4 élèves qui décident eux-mêmes si une réponse est correcte. Le premier arrivé à la dernière case gagne le jeu.
    D’autres sujets peuvent être élaborés comme des sujets littéraires ou culturels. C’est facile à faire !

    4. Et pour finir : apprendre avec le monopoly . Le jeu existant se compose de 40 cases disposées en carré, sur lesquelles sont indiqués des noms de rue, d’avenues et de gares de Paris. Pour adapter ce jeu à l’apprentissage du français parlé, on pourrait créer des cartes qui invitent les élèves à jouer une situation décrite, adaptée au lieu où on se trouve sur le plateau de jeu. Donc les cartes invitent à acheter des objets, à demander des renseignements ou à demander ou expliquer le chemin. Les autres joueurs décident sur la qualité de la performance. Comme au ’vrai’ monopoly un des joueurs tient la caisse.

    Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec ces jeux de société ’linguistiques’.


    © Chantal Weststrate et la Commission de l'Europe occidentale de la fédération internationale des professeurs de français.
    Veuillez nous contacter avant toute reproduction, même partielle.





    Forum de l'article